Harry Potter contre le mal


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Together why not

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleonore Stryder
Quidditch Griffondor
Quidditch Griffondor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 21
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Together why not   Jeu 13 Aoû - 17:48


Bonjour Tout le monde ^^
Puisqu'on ma l'a demandé, je mets ma troisième fiction en ligne.

pour commencer voilà
le prologue :

Je contemplais depuis des heures ce billet d'avion.
Je n'arrivais pas à croire que je tenais entre mes mains un de mes plus grands rêves. Ce billet en detination de Los Angles, la ville de mes rêves.
J'avais envi de faire mes bagages tout de suite, de dire adieu à mon petit village qui m'a vu grandir et d'acceuillir à bras ouvert le rêve américain.
Deux mois et demi, voilà le temps qu'il me restait pour préparer
le plan que j'ai en tête depuis mes treize ans.

le nom de la fiction veut rien dire mais bon ^^

_________________

http://i89.servimg.com/u/f89/12/29/92/06/sans_t10.jpg[/img][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore Stryder
Quidditch Griffondor
Quidditch Griffondor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 21
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Together why not   Jeu 13 Aoû - 17:53



chapitre 1 : Préparatifs

Ma valise surchargée attendait sagement à coté de la porte de ma chambre, sur mon lit, un gros tas de billets avait envahit ma couette. Toutes mes économies étaient là, l'argent de mes petits boulots, mon argent de poche et de mes anniversaires, tout l'argent de mon compte en banque et l'argent de ma voiture que j'avais vendu, une petite Kia Picanto bleu pastel que ma soeur m'avait donné. Je gardais tout mon argent depuis presque cinq ans maintenant. Plus de quinze milles euros que je tenais dans mes mains qui tremblaient quand je les rassemblais pour les mettre dans l'enveloppe " Los Angeles " comme je l'avais appelé. Après avoir mis l'enveloppe en sûreté dans mon eastpark noir, Je regardais l'heure, il était trois heures de l'après-midi. J'étais en retard. Je m'attachai les cheveux en queue de cheval et enfilai ma casquette avant d'attraper un sac contenant des brosses et de prendre le filet de ma jument qui était pendu dans la véranda. Je caressai vite faite Théo, mon petit caniche abricot qui dormait sur le fauteuil et sortis de la maison. Je partis à pied vers le pré de ma jument situé à seulement une dizaine de minutes de chez moi, à pied. Sur le chemin, j'essayai de ne pas trop penser à ce qu'il allait se passer les jours et semaines à venir, chose assez difficile, je dois l'avouer.

__Quand j'arrivai devant le pré, une magnifique jument m'attendait devant le portail aux cotés d'une petite ponette blanche. Kaoma, la jument, était de couleur crème avec de mystérieux yeux bleus. On me l'avait donné, quatre ans auparavant, j'avais alors quatorze ans. Je l'avais débourré moi-même, c'était vraiment une super jument. Nuage, la petite shetland, je l'avais eu trois ans avant Kaoma, ainsi qu'un autre cheval nommé Apache. Ce dernier était un magnifique hongre gris truité, retraité des concours de saut d'obstacle. Malheureusement, il avait rejoins le paradis des chevaux un an avant la venue de Kaoma. Je passai sous la clôture et les brossai toutes les deux. Je mis le filet à Kaoma, ouvris le portail et montai sur son dos. Je n'avais pas pris la selle, d'une parce que je ne voulais pas me la trimballer et de deux parce que je préférais de loin monter à cru, on se sentait plus libre. Nuage hennit alors que je m'éloignai, elle n'aimait pas qu'on la laisse toute seule. Deux minutes plus tard, je me retrouvai devant un autre pré où Joris, mon " demi-frère " ( en faite juste le fils au copain à ma mère ), attendait percher sur une magnifique jument alezane, Uadja.

- Salut Jo' !
- T'es en retard.
- Je sais, alors on y va ?
- On y va.


Joris avait dix-neuf ans, malgré qu'il ait un an de plus que moi, j'ai toujours été plus grande que lui... enfin... jusqu'à ce qu'il se mette à grandir de vingt centimètres en quelque mois. Je le connaissais depuis qu'il avait 10 ans, d'ailleurs, je l'avais contaminé du " virus équitation ". Quand je l'ai connu, il voulait devenir camionneur, résultat, aujourd'hui il est cavalier professionnel dans une écurie de concours. Je lui ai appris à monter grâce à Apache, avec l'aide d'Emma, une de mes amies passionnées d'équitation qui est devenue éleveuse.

- Hey, tu t'occuperas bien de Kaoma et de Nunu, hein ?
- Ba oui, mais c'est bon relax, tu ne pars qu'une semaine, il ne peut rien leur arriver.


Si seulement il pouvait avoir raison...
Pendant la balade, j'en profitai pour faire les dernières photos de Kaoma, Joris et Uadja, avec mon petite FujiFilm FinePix Z qui ne quittait jamais ma poche.

- Tu pars quand déjà ? Me demanda-il pendant que nous traversions la place du village.
- Le quatorze Juillet.
- Déjà ? C'est passer vite.


Il n'avait que trop raison, le temps passait vite, trop vite. En faite, il ne me restait plus que quatre jours, quatre malheureux petits jours.
Nous galopâmes dans notre habituel chemin qui partait derrière le stade de rugby, puis nous laissâmes les chevaux patauger dans la petite rivière qui longeait la forêt.

__Après deux heures de balade, je ramenai Kaoma au pré et je lui passai un petit coup de brosse. J'allais revenir à la villa à pied quand j'entendis, car avouons qu'elle n'était pas très discrète, la 2 CV de Joris s'arrêter devant le portail. L'année précédente, je lui avait repeins la carrosserie en rouge, ma couleur préférée, et je lui avais dessiné un cheval noir au galop sur l'aile gauche et un autre cabré sur l'aile droite.

- Je te ramène ?
- Ouais j'veux bien, merci.


Il me posa devant le petit portillon blanc et avant que je ne referme la porte, il dit :

- Euh... Je reviens vers huit heures et demie, t'inquiète je serai pas en retard.
- Ok, à toute à l'heure.


Quand je rentrai dans la maison, il n'y avait que Théo, Béthoven, Pépito et Chocolat, mes quatre chiens, pour m'accueillir. Je pris une douche, la chaleur était étouffante. Je ne fis pas attention à l'eau glacée qui coulait sur ma peau. Mon esprit était bien trop occupé par autre chose de bien plus important à mes yeux pour se soucier d'une chose aussi subtile que d'avoir froid. Mon cerveau essayait de calculer le maigre pourcentage que j'avais pour que mon plan réussisse. C'était de cinquante/cinquante, si la chance était avec moi. Je sortis de la douche et enroulai une serviette autour de moi. J'allai dans ma chambre, quand j'ouvris la porte, je me sentais tout de suite mieux, son visage me réconfortait. Bien qu'elle ne soit pas très grande, chaque parcelle de mur, bleu ciel à l'origine, était recouvert de posters et de photos de lui. Mon plus grand rêve, qui dépassait même celui de vivre aux Etats Unis, était de le rencontré, lui. Je ne savais pas grand chose sur lui, je prenais les magazines people uniquement si il y avait un poster de lui, chose assez rare. Je comprenais pas pourquoi on ne pouvait pas laisser aux acteurs leur vie privée. Je ne savais pas grand chose sur lui, certes, mais je connaissais pas coeur chaque trait de son visage, je pourrai reconnaître ses yeux parmi une foule de cent personnes.

__Je m'allongeai sur mon lit et regardai le plafond où il me fixait avec son magnifique sourire en coin qui me faisait craquer. Il n'était pas très connu, et pourtant, il joue dans le meilleur film de l'année et interprète son rôle avec une telle perfection qu'on pourrait se demander qui il est vraiment. Mais les gens, surtout la gente féminine, ne sont pas assez observateurs, ils ne voient que l'acteur principal et n'arrivent pas à prendre du recul pour l'apprécier comme il se doit.

__Je relevai la tête en sursaut. La pluie frappant ma fenêtre faisait un brouhaha qui m'avait sorti de mon sommeil. Je ne m'étais même pas rendu compte que je m'étais endormi. Mes cheveux mouillés avaient trempé l'oreiller. Je me levai, mis ma chemise de nuit, blanche avec un nounours marron et marqué " TeddyBear ". TeddyBear, c'était le surnom que ma meilleur amie, Marie, m'avait attribué en 4ème lors de nos très nombreux délires en cours d'allemand. A l'origine, c'était teddybär (se prononce teddyber par "bar") mais ayant abandonné l'allemand à notre rentrée au lycée, nous avions opté pour le teddybear anglais.
Il était seulement dix-huit heures, j'avais du temps devant moi. J'allai farfouiller dans mon étagère où livres, magazines (pour les posters), CDs et DVDs coexistaient ensemble. Je pris un de mes films préférés, Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban, mon préféré de la saga pour cause, mon préféré, Sirius Black, était un des principaux personnages. J'enlevai la poussière du CD, le mis dans mon lecteur DVD et lançai le film. J'allumai la télé, passai les pubs, choisis la Bande Originale, j'adorais voir les films en VO, c'est toujours mieux d'entendre la vrai voix des acteurs. Je n'avais plus besoin de mettre les sous-titres, je connaissais le film par coeur.

__Quand le film fut terminé, je descendis faire à manger. Ma mère n'était toujours pas là. Tant pis, je me débrouillerai sans elle. Je décidai de faire des crêpes, ma spécialité avec le fondant au chocolat. Pour la pâte, je fis comme d'habitude, au " pif au mètre " comme on dit chez moi. Je versais une canette de bière dedans, la mis au frigo et retournai dans ma chambre.
Finalement, Joris revint à vingt heures, je commençais donc à faire les crêpes.

- Tu la veux à quoi ? Demandai-je en retournant la première crêpe.
- Jambon.
- Sans fromage, je suppose.
- Sans fromage.


Nous mangeâmes les crêpes, la plupart au nutella. Nous montâmes dans ma chambre et je rallumai la télé, comme tous les samedi depuis pas mal de temps, on regarda Bones, puis Supernatural et Trashold. Bon... comme toujours, il s'était endormi au deuxième épisode de Bones.

- Hey Jo', c'est fini !

Il sursauta et se redressa d'un coup.

- Hein ?? Déjà ?
- Ba oui aller dodo.
- Ouais bonne nuit, dit-il en bayant et en quittant la chambre en traînant des pieds.


Comme tous les jours de pluie, j'eus du mal à m'endormir. Mais, quand à trois heures du matin, la pluie cessa , je m'endormis enfin. Cette nuit là, je fis un rêve étrange, étrange, certes, mais merveilleux. Il avait commencé dans une chambre d'hôtel, à Los Angeles. Ma valise était à côté de la porte. Je mis mon eastpack sur mon épaule, sortis de la chambre avec ma valise à roulette derrière moi, et fermai la porte, qui portait le numéro treize, à clé. Je rendis la clé au réceptionniste et sortis. Je marchai dans les rues de Los Angeles, quand je rentrai dans un bar, traînant toujours ma valise derrière moi. Je m'assis au comptoir et commandai une bière. Mon allure attira les regards. Il est vrai qu'on ne croise pas tous les jours une fille de dix-huit ans en petite robe noire traînant une énorme valise et buvant une bière dans un bar à Los Angeles. Il y avait deux hommes à côté de moi. Le premier était vraiment athlétique, baraqué comme un ours, tellement qu'il cachait le deuxième. Il était de dos, la seule chose que je pouvais voir de sa tête, s'était ses cheveux blonds un peu bouclés. Son style me disait quelque chose, quelque chose que je connaissais bien. Je bus une gorgée de bière. Le deuxième homme se mit à jouer de la guitare. Une mélodie que j'avais souvent entendue. Know Your Enemy de Green Day. Quand il commença à jouer, tout se passa très vite. J'eus juste le temps d'apercevoir le regard bleu cristal du blond qui s'était retourné, mon sang battis fortement dans mes tempes avant qu'un flash blanc envahit ma vue et que je me retrouve coucher dans mon lit.
Ma respiration était saccadée. Le Blond. C'était lui. J'en étais sure et certaine. Ca ne pouvait être que lui, et personne d'autre. Quand j'avais vu ses yeux, c'était comme si la foudre m'avait frappé. La chanson retentissait toujours dans un son beaucoup plus fort et plus proche. J'éteignis le réveil de mon portable et soupirai.
Ce rêve était trop réel pour que je puisse l'inventer moi-même. Pourquoi les meilleures choses ont-elles toujours une fin ? C'est la question que je me posais souvent. Je ne voulais pas me lever, pas quitter ma petite vie tranquille et sans histoire, pas quitter le réconfort que m'apportait ma couette et ses yeux toujours présents.

Je rabattis la couverture, et me levai. Trop rapidement apparemment car j'avais la tête qui tourne. J'attendis quelque secondes que ça passe puis filai vers ma petite armoire chercher de quoi m'habiller. J'opta pour un simple jean, un T-shirt rouge rayé noir (à moins qu'il ne soit noir rayé rouge?) et des converses basses, rouges elles aussi. J'allai dans la salle de bain démêler ma tignasse de cheveux bouclées puis allai dans la cuisine me faire deux, trois crêpes qui restaient de la veille. Après avoir engloutis mon petit dej', je retournai dans ma chambre pour rassembler mes dernières affaires. Avant de fermer mon album photo, j'allumai mon ordi, et branchai mon appareil photo numérique. Je transférai les photos et les imprimèrent sur du papier glacé. Je les enfilai dans les dernières pages qu'il me restait puis l'enfouit dans la valise. Je posai ma valise et mon eastpack devant la porte d'entrée, m'assis dessus, et attendis que la Polo grise du copain à ma soeur arrive.

__Elle arriva une demi-heure après, ma soeur, Elodie, une fille de 25 ans, brune aux yeux marron, plus clairs que les miens, m'aida à mettre ma valise qui devait peser une tonne dans le coffre.
Vingt minutes plus tard, nous étions chez elle.
Toune, son berger allemand, nous accueillit en aboyant. J'installai ma valise dans la chambre d'ami et m'allongeai dans le lit, essayant de vider mon esprit.

__J'étais une fois de plus dans la même chambre d'hôtel, la n°13, à Los Angeles. Une chose avait changé, je n'étais plus en robe noire mais je portais mon jogging noir et une veste en cuire. Mes cheveux n'étaient plus lâchés mais rassemblés en queue de cheval. Quand je sortis de l'hôtel, il pleuvait. J'avais pas de capuche ni de parapluie... pas grave de toute façon j'aime la pluie. Je marchais dans les rues de Los Angeles, mes pas me menèrent directement au bar qui m'était désormais familier. Au comptoir, les deux mêmes hommes étaient là. Je sentis mon rythme cardiaque s'accéléré à une vitesse hallucinante, car je savais que c'était lui. Je m'assis au comptoir et commandai une bière. Je tentais de me calmer en respirant lentement.
Quand je bus la première gorgée, le deuxième homme commença à jouer de la guitare. Mais cette fois ce n'était pas Know Your Enemy mais une chanson que je reconnus comme celle du groupe que son ami avait créé avec quelques autres amis musiciens. D'ailleurs, s'il était là, c'était sûrement lui, le deuxième homme au visage inconnu. Ma main tremblait, j'essayai de ne pas trop regarder dans sa direction. Mais il tourna la tête vers moi. Ce qui était bizarre, c'était que je savais que je rêvais, ce qui n'arrive jamais dans mes autres rêves. Il posa ses yeux sur moi. Je n'osai pas le regarder et enfouis ma tête dans mes mains.

- I dream I dream, murmurai-je (je rêve, je rêve)
-No, you don't dream, dit-il. (non, tu ne rêves pas)


Sa voix était d'un magnifique ténor même si on pouvait y lire de l'amusement.
Je tournai la tête, dès que je croisai son regard, le flash blanc envahit une nouvelle fois la vue et je me retrouvai une fois de plus allongé dans un lit.



voilà ^^
bon ba ça n'a rien d'exeptionnel hein mais bon ^^
sur le montage c'est tous mes animaux x)

_________________

http://i89.servimg.com/u/f89/12/29/92/06/sans_t10.jpg[/img][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Johnson
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 23
Localisation : Epuiser par le pods de mes larmes...
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 0:09

Merci d'avoir poster ta 3eme FanFic', Eleonore! =D
Elle est très bien! =D Mais super méga stressante. C'est qui ce garçon? On dirais qu'elle vas se faire violet à L.A xD
Je stresse encore... =/

_________________
Ecouter son coeur, Suivre son chemin, Tel est la destinée, De l'être humain...


✖ & ✖
x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore Stryder
Quidditch Griffondor
Quidditch Griffondor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 21
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 19:41

Qui est-ce ? Mouhahaha Mystère Cool
On ne le sais pas avant le septième chapitre je crois, même s'il n'est pas écrit ^^
donc voilà la suite :



chapitre 2 : Départ et partie de Beach Volley

[ Je tournai la tête, dès que je croisai son regard, le flash blanc envahit une nouvelle fois ma vue et je me retrouvai une fois de plus allongée dans un lit. ]

Je voulus ouvrir les yeux mais une lumière aveuglante me fit tout de suite changer d'avis, je rabattis ma couverture sur ma tête et grognai.

- Debout, c'est l'heure ! S'exclama la voix de ma sœur.
- MMmmhh ...marmonnai-je.
- On va bientôt partir, le petit déj' est sur la table.
- MMmmmhh....


J'enlevai la couverture et pris quelque secondes pour laisser mes yeux s' habitués à la lumière. Je me levai, pris mes habits et allai dans la salle de bain en trainant des pieds. Je m'habillai, les même habits qu'hier, je ne pris pas la peine de défaire ma valise pour en prendre d'autres, me coiffai, une simple queue de cheval, ma coiffure habituelle, et me maquillai légèrement puis allai dans la salle à manger. Je pris juste un verre de jus d'orange et chargeai une fois de plus ma valise dans la voiture...

__Notre train venais d'entrer dans la gare de Paris. Sur le quai, une rousse, au visage rond et aux multiples tâches de rousseurs nous attendait. Céline. La meilleure amie du lycée à ma sœur qui avait déménagé à Paris pour suivre ses études de stylisme.
Nous restions à Paris juste pour la nuit, car notre avion partait de l'aéroport Charles de Gaule le lendemain matin à 6h30. Franchement, quelle idée de faire des vols à cette heure si ! Les gens ont vraiment des idées bizarres quelque fois.

__13:32. L'avion venait juste d'atterrir à l'aéroport de Lax, à Los Angeles. J'étais toute excitée à l'idée d'être ici, même si j'étais encore assise sur mon siège près de l' hublot.. Quand l'hôtesse de l'air nous donna enfin l'autorisation de descendre de l'avion, nous nous levâmes et le quittâmes sans regret, sept heures de vol dans cet appareil suffisaient amplement.. J'étais pressée de le quitter, comme s'il pouvait exploser à tout moment, surtout en ces temps ci, avec tous ces crashs inexpliqués.
Je regardais l'heure précise. 13: 34, c'est l'heure à la quelle, pour la première fois de ma vie, je foulais le sol Américain. Heure française donc... avec neuf heures de décalages... quatre heures trente quatre du matin ?
Je gravai ce moment dans ma mémoire, pour que, quoi qu'il allait arriver ces prochaines semaines, je me souvienne du Jour, le Quatorze, du Mois, Juillet, de l'Année, 2009, de l'Heure, quatre heures, de la Minute, trente-quatre, et j'aurais aimé savoir la Seconde mais mon portable ne les affichait pas. C'est à cause de ce voyage que ma vie allait prendre une tournure à laquelle je ne m'attendais sûrement pas. C'est en pleine insouciance que j'allai chercher mes bagages sur le tapis roulant. Avant de sortir de l'aéroport, des vigiles vérifièrent nos passeports. Question de sécurité selon eux. Nous prîmes un taxi qui nous emmenait directement à notre hôtel. Le Millenium Biltmore Hotel, situé au 506 sud de la Grande Avenue. L'hôtel était en plein centre-ville et à côté d'un magnifique parc. Le réceptionniste nous emmena dans notre chambre, au septième étage. Dans l'ascenseur, il parlait avec ma sœur, elle aussi réceptionniste un petit hôtel. D'après ce que j'ai compris, il s'appelle Henry, il travaillait ici depuis trois ans et il était vraiment bien payé. Je trouvai qu'il n'avait pas une tête à s'appeler Henry... Il était jeune, grand, avec la peau bronzée, mais pas trop, des cheveux bruns et des yeux chocolat... pas de quoi s'appeler Henry. Notre chambre était classique, mais très jolie, avec une magnifique vue sur Los Angeles. Il y avait deux lits simples, en face d'une télé, un bureau où il y avait un ordinateur portable, il y avait aussi une petite table en verre et une autre porte, sûrement la salle de bain.
Le réceptionniste laissa les clés sur le bureau et il partit. Je déposai ma valise à côté du lit qui était le plus près du mur vitré, puis m'allongeai bruyamment sur le lit en soupirant. J'y étais enfin. Je tournai la tête pour voir la vue. Il faisait encore nuit, La ville plongée dans le noir était éclairée par des milliers de lumières, comme un ciel noir rempli d'étoiles.

- Bon... Euh... On dort un peu comme ça on sera plus en forme pour la journée, dit ma sœur, me tirant de mes pensées.
- ok
, répondis-je d'un ton absent.

Dormir. C'était la dernière chose que j'avais envi de faire. Pour une fois, j'arrivais à ne pas penser. Je laissai mon esprit vagabonder dans les rues de Los Angles, regardant les secondes, les minutes et les heures passées.

__Nous étions en train de nous balader dans le « Getty Center », un gigantesque complexe culturel étalé sur plus de quarante cinq hectares, rempli de musée en tout genre, c'était fou le monde qu'il y avait, imaginer toute la population de mon petit village, quatre cent personnes tout au plus, multiplié par vingt-cinq, ça commence à faire du monde. Nous étions dans une exposition de photographies, des milliers, si ce n'est des millions de photos étaient exposées ici. Des photos en tout genre, noir et blanc, paysage, animaux, personnes, d'Asie, d'Inde, d'Afrique du sud, d'Europe, d'Amérique... toutes ses civilisations coexistant sans préjugés.

__Comme le musée était près de l'océan, nous consacrâmes notre après-midi à la plage, sur la célèbre « Venice Beach ». C'était comme dans un rêve, tout était tellement plus grand, plus féerique. Je n'arrivais toujours pas à croire que j'étais là, c'était tellement irréel. Sur la plage, l'ambiance était totalement différente que celle de la Côte d'Azur. En France c'était chacun pour sa peau alors qu'ici au contraire, tout le monde se côtoyait, dansait sur la même musique ou rigolait de la même blague. C'était différent, et beaucoup mieux que ce que j'avais imaginé.
Je bronzai, coucher sur le dos, les mains derrière la tête et les yeux fermés, quand le soleil ne filtra plus à travers mes paupières. J'ouvris les yeux. Un brun aux yeux noirs comme l'encre de chine se tenait devant moi, tout sourire.

- You come to play with us? Demanda il. (Tu viens jouer avec nous?)

Je mis quelques instants à comprendre qu'il parlait à moi.

- Hum...

Je jetais un regard à ma sœur.

- Vas-y, sourit elle.
- hum.... Ok, I come, répondis je au brun. (Ok, je viens.)

Il tendit la main pour m'aider à me relever, je la pris et il me hissa sur mes jambes.

- Thanks, le remerciai je. (Merci)

Il sourit. C'était la première fois que je parlai anglais ici. Je n'étais pas très douée et mon accent laissait à désirer mais je me débrouillai.

- You aren't American, are you ? me demanda il. (Tu n'es pas américaine, n'est-ce pas ?)
- Hum... no, I'm French, avouai-je. (Non, je suis française)
- Of course. I love the French, sourit il. (Biensur. J'adore les françaises.)

Je me sentis un peu gênée mais je demandai :

- Why ? (Pourquoi?)
- They are charming,
rigola il. (Elles sont charmantes.)
- Well... What's your name ? (Comment tu t'appelles ?)
- Cody, what about you ? (Cody, et toi?)
- Mathilde.
- Mathilde? It's strange.
- Yes, it is.


Mathilde... je n'avais jamais aimé ce prénom, je penchais plus pour les prénoms anglais ou américains.
Nous arrivâmes sur un terrain de beach volley, où il y avait cinq garçons et trois filles, tous avaient à peu près le même âge que moi, si ce n'est de quelques années.

- So, commença Cody, this is Mathilde, she is French. Mathilde, this is Gary, dit-il en montrant un garçon aux cheveux noir de jais en batails d'une vingtaine d'année allongé contre un poteau du filet, James, un brun aux yeux chocolat un peu plus jeune que moi qui enlaçait une fille rousse au yeux vert émeraude, Jared, un blond aux yeux noirs qui était en train de jouer avec le ballon, Matthew, lui était châtain avec des yeux gris, Bruce...
(Alors, c'est Mathilde, elle est française. Mathilde, c'est Gary, James, Jared, Matthew, Bruce...)

A ce nom, je ne pus m'empêcher de rigoler :

- Bruce tout puissant xD
- What ? Questionna le Bruce en question.(Quoi ?)
- Euhh... Nothing. (Euh... Rien)

Cody eu un sourire, comme s'il avait compris, une petite brune avait aussi rigolé. Il finit par me présenter Lily, la rousse qui était avec James, Bridget, une belle blonde qui aurait pu faire la couverture d'un magazine de maillot de bain, et Anna, la petite brune qui semblait avoir pas plus de seize ans et qui était un peu à l'écart.

- Anna is French too, précisa Cody. (Anna est française aussi.)
- Fine.

Elle s'approcha de moi.

- Salut, alors comme ça t'es française aussi ? Me demanda elle.
- Oui, ça fait du bien d'entendre un peu de française, ici, rigolai je.
- C'est vrai, t' habites vers où ?
- Hum... Tu ne dois pas connaître, c'est en dessous de Lyon, et toi ?
- A Paris.
- Waouh... Paris
^^
- Oui Paris.
- You speak or you play?
s'exclama Gary. (Vous parlez ou vous jouez?)
- We arrive ! s'exclama Anna. (On arrive!)
- You know how to play ? demanda Cody. ( Tu sais comment jouer ?)
- Of course ! (Biensur !)
- Fine, Hum... Anna, Mathilde, Jared and Gary with me, Lily, Bridget, Matthew and Bruce with James. It's Ok ? (Bien, Hum... Anna, Mathilde, [...] avec moi, Lily, [...] avec James. C'est Ok ?)
- Yes !!

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.


__Cody me souleva de terre, tandis que Jared commençait à me faire des guilis.

- stop... it !! tentai-je de dire, pas facile quand on est mort de rire. (Arrêtez... ça !)
- We won ! s'exclamèrent les deux garçons. (On a gagné !)
- I know, I know but....stop ! (Je sais, je sais mais... arrêtez !)
- Okay... soupira Cody en me reposant au sol.
- Thank You.

En bon vainqueur, nous allâmes nous faire payer un cocktail dans le bar le plus proche. Quand j'entrai dans le bar, nommé le " French Kiss ", les lieux me parurent familiers... pourtant j'étais sûre et certaine de n'être jamais entrer ici du moins pas réellement. Je m'assis au comptoir à côté de Cody, ce dernier faisait que m'observer, c'était assez gênant.
Malgré que notre équipe avait gagné, se fut Jared qui paya la tournée, d'après Cody, c'était le fils d'un riche millionnaire espagnol.

- Do you speak spanish ? demandai-je à Jared. (Es-ce que tu parles espagnol?)
- Yes, of course, I was born in Madrid. (Oui, biensur. Je suis né à Madrid.)
- Oh...so... ¿Qué tal ? (comment ça va?)
- ¿Hablas español ?s'exclama-il. (Tu parles espagnol?)
- Sí un poco, avouai-je. (Oui un peu.)
- You are fantastic... souffla Cody. (Tu es fantastique...)

Je fis un sourire gêné. Quand je me tournai face au comptoir pour prendre mon verre et quand je vis le barman, un jeune d'une vingtaine d'années, j'eus comme un flash-back. C'était ici, au même endroit. Sauf qu'il pleuvait, que je n'étais pas en bikini, qu'il faisait nuit et que mon verre n'était pas rempli de jus de fruit alcoolisé mais de bière.

- Mathilde, are you all right ? me demanda Cody, me ramenant sur terre. (Es-ce que tous va bien?)
- What ? Oh euh... I'm fine, le rassurai-je. (Je vais bien.)
- Are you sure ? insista-il. (Tu es sûre?)
- Absolutely certain, assurai-je. (sûre et certaine)

Il haussa les épaules et repris sa conversation avec Jared.

- You are French ? me demanda le barman. (Tu es française?)
- Hum... Yes, répondis-je.

C'était donc si évident ?

- Ma femme est française, me dit-il tout en essuyant un verre, France est vraiment un beau pays.
- Euh... Oui.

Il reprit son occupation. Jared l'avait payé pour autoriser James, Lily et Anna à entrer, comme ils n'étaient pas majeur, ils avaient interdiction d'entrer dans un bar. Cody sortit un appareil photo de son sac, et demanda quelque chose au barman, qui sourit et accepta.

- Prendre photo de vous, me dit-il en souriant.

On se rassembla tous autour de Cody, il m'attira vers lui en m'enlaçant la taille de son bras musclé.
Le flash illumina la salle. Cody me lâcha et alla reprendre son appareil photo, évitant mon regard comme s'il avait peur de ma réaction. D'ailleurs, je ne savais pas quoi penser, jamais un garçon ne m'avait apporter une attention plus qu' amicale. Ils ne s'intéressaient pas à moi et vice-versa.

__Tout le monde s'était dit au revoir, Cody ne m'avais pas reparler, et là, je marchai sur les trottoirs de Los Angeles pieds-nus pour retourner à la plage. C'était bizarre comment une petite rencontre, ou un simple match de Beach Volley, pouvait changer les choses et les manières de voir la vie.
Le bitume commençait sérieusement à me brûler les pieds au fur et à mesure que j'avançais, je regrettai de ne pas avoir pris mes tongues. J'entendis des bruits de pas derrière moi, quelqu'un courrait.

- Hey Mathilde ! Héla une voix que je reconnus comme celle de, je déglutis, Cody.
- Cody ? Why are you here ? (Pour quoi es-tu ici?)

Il s'arrêta à côté de moi, il était essoufflé de sa course, il prit quelques minutes pour reprendre son souffle et lâcha d'une seule traite :

- Veux-tu sortir avec moi ?

__________

Desoler j'ai pas pu tout poster c'était trop long =/
je mets tout de suite la fin !

_________________

http://i89.servimg.com/u/f89/12/29/92/06/sans_t10.jpg[/img][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore Stryder
Quidditch Griffondor
Quidditch Griffondor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 21
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 19:44

donc voilà la suite et la fin du chapitre 2 :

Je restais estomaquer. Pour plusieurs raison. D'une, celle qui vous paraîtra normale, pour sa demande. La deuxième parce que... Il parlait français ?!

- Tu parles français ! m'exclamai-je. C'était plus une affirmation qu'une question.
- Ba oui, je suis moitié français, moitié américain, dit-il comme si s'était une évidence.
- Tu parles français et tu me laisses patauger dans mon anglais ridicule ?! m'égosillai-je.
- J'avoue, je suis horrible. Mais tu ne peux pas savoir à quel point tu étais marrante ! rigola-il.
- Je ne trouve pas ça marrant ! Grondai-je.
- Aller fais pas cette tête là ! sourit-il en me secouant les cheveux, il reprit vite un air sérieux. Alors ?
- Alors quoi ?
- Je crois que je t'ai posé un question..
- Ah... oui..

Je pris quelques secondes pour réfléchir. C'était contre mes propres règles d'accepter. A quoi bon, je devais repartir dans six jours. A vrai dire, l'air Américaine avait quelque peu bouleversé mes priorités.

- Cody... C'est pas que je n'aime pas mais...
- Pas assez ? Ouais... J'aurais dû m'en douter, excuse moi de t'avoir embêter...

Il commençait à marmonner des paroles incompréhensibles en tournant en rond, la tête baisser.

- Arrête de marmonner n'importe quoi !

Il s'arrêta et releva la tête, les yeux remplis d'espoir.

- Je repars dans six jours, me justifiai-je.
- Et ...? demanda-il, sur un ton qui parut soulagé.
- Et si c'est pour que ça dure que six jours je ne...

Il posa un doigt sur ma bouche pour me faire taire, je n'avais pas vu qu'il était si proche de moi.

- Alors qu'es-ce que tu attends pour dire oui ? Il n' en restera bientôt plus que cinq, souffla-il.

Je fermai les yeux quelques instants, pour y voir clair dans ma tête. Quand je les rouvris, je ne pus m'empêcher de sourire... on à Los Angeles, tout peut arriver !

- C'est oui ? S'exclama-il en voyant ma tête.

J'haussai les épaules, mon sourire s'élargit. On se regardait droit dans les yeux, pour moi, c'était gênant, mes joues étaient légèrement rosies, un truc idiot vous allez dire. Il se rapprocha. Là, mon cœur s'emballa, battant de plus en plus vite au fur et à mesure qu'il se rapprochait. J'avais même peur qu'il ne l'entende, tellement qu'il battait fort. Je rompis les quelques centimètres qui nous séparaient. Un geste qui étonna Cody, et moi même je dois l'avouer. Je le sentis sourire alors qu'il répondait à ce qui aurait dû être son baiser.

- Je prends ça pour un oui, murmura-il.
- Oui, affirmai-je.
- J'arrive pas à y croire...
- Moi non plus.


Il me ré-embrassa et j'enroulai mes bras autour de son cou. J'entendis des rires et un déclic d'appareil photo. Nous nous séparâmes en vitesse, rouge comme des écrevisses (dédicasse à ma crevette ;D). Devant nous, se trouvait toute la bande, tous morts de rire. On échangea un regard amusé et Cody entrelaça ses doigts aux miens. Jared, Matthew, Gary, Bruce et James sautèrent sur Cody qui fut à la limite d'être renverser alors qu'Anna me serra dans ses bras, heureuse pour moi comme si elle était ma meilleure amie de longue date. Lily vint me féliciter elle aussi, je trouvais qu'elle n'avait pas le même accent que les américains... Elle était peut-être anglaise.

__Vint enfin le temps des vrais au-revoir, avec les incontournable échange de numéro de portable et d'adresse msn. Cody insista pour me raccompagner vers ma sœur, sous prétexte que je ne me rappelais plus du chemin. Arrivant sur la plage, je l'arrêtai.

- Par contre Cody, ça ne te dérange pas qu'on ne dise pas à ma sœur qu'on..., j'avais encore du mal à dire ces mots.
- Qu'on sort ensemble ? dit-il avec une facilité qui me déconcertait au plus haut point.
- Oui.
- Pas de problème.
- Merci.


Il posa ses lèvres sur les miennes.

- Il va falloir que j' attende jusqu'à ce soir, je ne sais pas si je vais y arriver, sourit-il.
- Ce soir ?
- T'es à quel hôtel ?
me demanda-il.
- Au Milenium.
- Parfait, j'habite pas très loin, on se retrouve devant le parc vers vingt-deux heures, d'accord ?
- Euh... Je sais pas si je vais avoir le droit...
- Sort en douce,
rit-il.
- J'essayerai, au cas où je ne peux vraiment pas, je t'enverrai un texto.

Il m'embrassa à nouveau.

- Ça va me manquer, murmura-il.
- Je pense qu'on devrait y aller, ma sœur va finir par croire que tu m'as kidnappé, dis-je en souriant.
- Hum... Bonne idée, faudra que j'y réfléchisse, sourit-il à son tour.

Il entoura ses bras autour de moi et me serra contre lui.

- Tu es ma prisonnière, dit-il en rigolant.
- Non, une prisonnière est retenue à un endroit contre sa volonté.
- Je pourrais t'enfermer, répliqua-il en se prenant au jeu.
- Mais ça ne sera pas contre ma volonté.
- Ah oui ?
- T'es bête.
- Je sais, et toi tu es la plus intelligente.
- Ah Ah très drôle.
- C'est pas toi qui était presser ?

- Ma sœur ! J'avais oublié, aller vite !

Nous arrivâmes en courant devant ma sœur, qui avait les sourcils froncés et le teint de sa peau avait prit une teinte de rouge, soit elle avait pris un méchant coup de soleil, soit, elle était en colère. Ou les deux.

- Je vous la ramène, dit-Cody en prenant des airs de vrai gentleman, l'air de rien.
- Ah te voilà !! Mais t'as vu l'heure qu'il est ?! Ça fait des heures que tu es parti !

Elle commença à me faire tout un speech sur le sens des responsabilités et tout le tralala. Je me demendai où était le sens de ce monologue, mais je la laissai parler sans rien dire, histoire de ne pas ralonger son débat solitaire. On échangeait quelque fois un regard amusé avec Cody.

- Bon t'as fini ?? Lui demandai-je après cinq minutes.
- Non !! En plus on a raté le bus ! on va devoir attendre celui de 19h30 !

Soit dans... une heure.

- Je peux vous ramener, j'ai une voiture, intervint Cody.
- Oh on veut pas te déranger, dit Elodie (ma sœur je vous le rappelle ^^ )
- J'habite juste à coter de votre hôtel alors que je sois tout seul ou qu'on soit trois dans la voiture ça ne change pas grand chose pour moi, assura-il.
- Ah, alors ça serait très gentil de... mais comment tu sais où est notre hôtel ?
- Je lui ai demandé, comme je savais que vous alliez être en retard pour votre bus, mentit-il sans rien laisser paraître sur son visage.
- Mouais, dit-elle septique.
- Donc c'est Ok ? Je vous ramène ?
- Oui oui, aller on y va ! répondis-je à la place de ma sœur.
- Suivez-moi, dit-il avec un sourire.

Nous le suivîmes jusqu'à sa voiture. La nouvelle Ferrari California, d'un rouge écarlate. Le Cheval cabré était fièrement exposé au devant de la voiture. Je montai devant avec lui alors que je laissai à la sœur les sièges arrières. Nous mîmes un quart d'heure pour arriver devant l'hôtel. Ma sœur, toujours en colère, sortit en trombe de la décapotable et disparut dans l'hôtel. Nous restâmes quelques secondes en silence, les yeux dans les yeux.
On s'embrassa une dernière fois, il me serra dans ses bras et me laissa partir, avant de me rappeler de l'appeler si se n'était plus bon pour ce soir.
Je lui fis un dernier signe d'au revoir avant de disparaître à mon tour dans l'hôtel.



___________
Voilà =)
Je sais la relation Cody/Mathilde ça va vite mais c'est juste "un amour de vacances " ^___^

_________________

http://i89.servimg.com/u/f89/12/29/92/06/sans_t10.jpg[/img][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Johnson
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 23
Localisation : Epuiser par le pods de mes larmes...
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 22:10

Ah, non, c'est très bien "la relation Cody/Mathilde" ! Met la suite le plus viite possible !! =D Plizzz! J'aime trop l'histoire. Cette fois, moins stressante car elle ne parle pas beaucoup du 'garçon' J'ai l'imprétion que Cody vas la kidnapper et c'est lui (=O) qui vas la sauver ... =/ La suiiite! =D

_________________
Ecouter son coeur, Suivre son chemin, Tel est la destinée, De l'être humain...


✖ & ✖
x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore Stryder
Quidditch Griffondor
Quidditch Griffondor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 21
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 22:11

Merci =)
Okay' je la mets tout de suite !
attend juste quelques secondes Razz

ps : non Cody ne vas pas la kidnaper mais... Pour le "lui qui va la sauver" tu veras dans le chapitre 3 ^^ "

_________________

http://i89.servimg.com/u/f89/12/29/92/06/sans_t10.jpg[/img][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Johnson
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 23
Localisation : Epuiser par le pods de mes larmes...
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 22:12

Ah non! pale t'as pas le drois de me faire stresser comme ça ! Neutral lol!

_________________
Ecouter son coeur, Suivre son chemin, Tel est la destinée, De l'être humain...


✖ & ✖
x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore Stryder
Quidditch Griffondor
Quidditch Griffondor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 21
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 22:14

Voilà la suite Ashley comme promis ^^

_______

chapitre 3 : Rendez-vous & Imprévus

Elodie n'avait pas vraiment accepté, bon c'est vrai je ne lui avais pas encore demander... J'étais en train de prendre un douche, je voyais les événements de la journée s'évaporer, s'installant avec la buée sur les parois vitrées de la douche et les mauvais souvenirs s'évacuer en tourbillonnant dans le trou d'évacuation. J'entendis "Leave Out All The Reste" retentir dans la salle de bain. Comme à chaque fois que j'entendais cette chanson, je me sentais réconforter, moi-même, entière. Quelqu'un devait m'avoir envoyer un message. Je finis de me rincer, sortis de la douche et entourai une serviette autour de mon corps. Je m'essuyai les mains pour ne pas mouiller mon portable et le pris. J'avais un message en absence, d'un numéro qui m'était inconnu et qui n'était certainement pas français. J'eus alors ma petite idée sur la personne qui avait envoyé ce message...

" Salut princesse !
Changement de programme, fais-toi belle pour ce soir (même si tu l'es toujours) et un conseil ne manges pas, à part si tu as un estomac énorme ^.^
bisous
tu me manques
Cody. "


Je souris et reposai le téléphone sur le bord de l'évier. Je mis mon pyjama mine de rien, un simple débardeur avec un mini short, et sortis de la salle de bain.

- Ba tu vas aller manger en pij' toi ? s'étonna ma sœur.
- Euhh... Non, je n'ai pas très faim, je resterai là.
- Faut que tu manges,
protesta-elle.
- ROoh c'est bon c'est pas parce que je vais rater un repas que je vais en mourir, plaisantai-je.
- Oh et puis fait ce que tu veux.
- Parfaitement je fais ce que je veux.


Je posai mes habits sur ma valise, ma sœur elle, lisait un livre. Les Âmes Vagabondes. Un livre que je lui passer il y avait plus de trois mois et qu'elle n'avait toujours pas fini alors que je l'avais lu en quelques heures. Je m'installai sur la chaise devant le bureau et allumai l'ordi portable. Une fois allumé, ce dernier était bien plus rapide que le mien, je me connectai sur msn. Oulà ! j'avais 9 demandes d'amitié. Je me demande pourquoi je fus étonnée, c'était toute la bande. J'acceptai tout le monde puis j'allai voir qui était connecté. Il y avait Marie, ma meilleure amie, Cody et Anna. Je décidai de faire une conversation à trois, bien plus rapide.

M@Rii3 : Teddy !!
Oo Anna oO : Coucou =D
Me & You 4Ever : Hey Salut Princesse
T&ddyB&ar [For a New Life] : Coucou les gens =)
M@Rii3 : Oula C'est quoi tout ce monde ? O__o
T&ddyB&ar [For a New Life] : Ah ba Marie je te présente Cody et Anna, c'est des amis de L.A.
Me & You 4Ever : Ruum Ruum
M@Rii3 : Tin j'y crois pas, 1er jours : 2 amis !
Oo Anna oO : Oh non en tout y'en a 9 xD
M@Rii3 : Irrécupérable Tedy O.o Tient ... Cody ça me rappelle quelqu'un xD
T&ddyB&ar [For a New Life] : Quii ?!
M@Rii3 : Ba tu sais le brun dans ma classe en 3ème
T&ddyB&ar [For a New Life] : Ahh Le beau Goss ? ^___^
Me & You 4Ever : Euuh... Marie, c'est moi qui était dans ta classe en 3ème -_-
M@Rii3 : Heeiinn ? O_____o
T&ddyB&ar [For a New Life] : Quuoii ???
Me & You 4Ever : Ba ouais, Collège St Charles, tu sais dans la petite ville pommée en dessous de Lyon, Même que notre prof d'anglais c'était Mme Perdriola et que c'était une grande malade >___<
T&ddyB&ar [For a New Life] : Nan mais j'y crois pas, tu habite dans la même ville que moi et tu me le dis même pas ?!
Oo Anna oO : Rrraahh C'est beau l'amour xD ♥
Me & You 4Ever : Je t'expliquerai ce soir.
M@Rii3 : Mais J'y crois pas, qu'es ce que tu fou à L.A. Toi ?!
Me & You 4Ever : Ba j'habite ici je te rappelle.
Oo Anna oO : Hey attendez... Vous sortez ce soir ?
T&ddyB&ar [For a New Life] : Euuh...
Oo Anna oO : Ah ! Ca me fait penser, j'ai des photos à vous passez !
Me & You 4Ever : Ah Ouais moi aussi =D
T&ddyB&ar [For a New Life] : Je pense pas que ça soit une bonne idée O.o

Trop tard une ribambelle de photos avait envahit la page. Je les acceptai toute en soupirant. Les premières d'Anna, c'étaient sur la plage alors que nous jouions au Beach Volley, après il y avait plein de photos de nous dans le bar. Pour venir enfin aux photos immortalisant la première fois ou Cody et moi s'étions embrassés pour la première fois. Mais c'est celles qui suivirent qui attirèrent mon attention.

T&ddyB&ar [For a New Life] : Anna !! Tu nous as suivi >___<
Oo Anna oO : Tu me remercieras plus tard xD
Me & You 4Ever : Merci Anna elles sont superbes.
Oo Anna oO : Ah tu vois ! même ton shewy il est d'accord avec moi =D
T&ddyB&ar [For a New Life] : Ouais ouais c'est vrai elles sont jolies.... Mais... Vous trouvez apas que c'est trop calme ?
M@Rii3 : Kkyyaahh !!! J'y crois pas ! Toi, tu sort avec un mec !!! Et avec le plus beau du collège en plus O.o
Me & You 4Ever : Quoi ?! C'est qui le plus beau mec du collège ?
T&ddyB&ar [For a New Life] : Toi pauvre crétin -_-'
Me & You 4Ever : C'est nouveau ? O_o
M@Rii3 : Tu veux rire ! le trois quart des filles du collège voulaient sortir avec toi !
Me & You 4Ever : C'est vrai O_____o
M@Rii3 : T'es zarbi comme mec, en faite, tu vas viens avec ma besth' ^^
T&ddyB&ar [For a New Life] : Faites comme si j'étais pas là -___-'
M@Rii3 : Bon ba chui désolé mais je dois y aller, mon frère tape une crise pour avoir l'ordi, bye les gens ♥
T&ddyB&ar [For a New Life] : @+ Hände ^__^
Me & You 4Ever : C'est quoi ça Hände ?! O.o
M@Rii3 : Mon surnom ^^
X M@Rii3 à quitter la conversation
Oo Anna oO : Oula moi aussi je dois y aller j'avais pas vu l'heure =O Bye bye, j'espère qu'on se reverra =D
Me & You 4Ever : Oui on se fera une petite sortie avant la fin de la semaine ^^ Bye !
T&ddyB&ar [For a New Life] : Ouais a+ =D
X Oo Anna oO à quitter la conversation
Me & You 4Ever : Enfin seul =D
T&ddyB&ar [For a New Life] : Oui ^___^ Alors maintenant tu peux me dire où est-ce qu'on va ?
Me & You 4Ever : Non =D
T&ddyB&ar [For a New Life] : Aller !!!
Me & You 4Ever : Nan Surprise
T&ddyB&ar [For a New Life] : Méchant ='(
Me & You 4Ever : Tu veras ce soir, mon père m'appelle je dois y aller, bye bye =D
T&ddyB&ar [For a New Life] : Ouais ouais c'est ça à plus...
Me & You 4Ever : Moi aussi je t'aime xD
X Me & You 4Ever à quitter la conversation

A peine quelques secondes seulement, Leave Out All The Rest retentit à nouveau. Je sentis l'énervement s'estomper. J'attrapai mon portable. C'était lui. J'hésitai à ouvrir le message, mais en soupirant, je l'ouvris.
"Tu m'en veux ?" . Quand je lus ça, je souris. Je lui répondis que non et lui dis à toute à l'heure.

21:25.

- Bon je vais aller manger moi, dit ma sœur après un long silence de plusieurs heures.
- Ok, lui répondis-je en essayant de ne pas montrer mon empressement.

J'attendis qu'elle claque la porte pour me précipiter vers ma valise. J'avais une demi-heure tout au plus. Je vidai la moitié par terre jusqu'à ce que je trouve l'unique robe de ma garde-robe. C'est ma sœur qui me l'avait offert pour le baptême de sa fille, il y a quelques mois. J'attrapai la trousse de maquillage de ma sœur, surement plus remplie que la mienne, et ma boîte à bijou contenant seulement quelques colliers et boucles d'oreilles, et filai dans la salle de bain. J'enfilai ma robe, me maquillai légèrement.
Je décidai de mettre ce collier et ces boucles d'oreilles.
Après vingt minutes, j'avais terminé. Je retournai dans la chambre, je pris un stylo et un papier, écris un mot à ma sœur pour lui dire de ne pas s'inquiéter, que je ne rentrerai pas trop tard. J'attrapai mon sac à main en cuir blanc et y fourrai un peu d'argent ainsi que mon portable. Je passai une dernière fois dans la salle de bain. Quand je me vis dans la glace, je ne me reconnaissais même pas. Mes boucles, d'un blond foncé habituellement emmêlées et broussailleuses, rebondissaient harmonieusement à chacun de mes mouvements. Je me souris, et après avoir regarder l'heure, filai en dehors de la chambre.
J'allai prendre l'ascenseur, quand ma sœur en sortit. Je me cachai vite dans un coin de mur, retenant ma respiration, de peur qu'elle ne l'entende. J'attendis qu'elle disparaisse derrière le couloir pour me faufiler dans l'ascenseur avant que les portes ne se referment. J'appuyai sur le bouton '0' et seulement quand les portes furent fermées, je m'autorisai à respirer. J'avais pas beaucoup de temps avant qu'elle ne se rende compte de mon absence. EN peu de temps, je fus au rez-de-chaussée. Avant que je ne sorte, le réceptionniste me donna le code d'entrée au cas où je ne rentrerai pas avant minuit. Je sortis enfin de l'hôtel. Il ne faisait pas encore nuit, mais le soleil n'allait pas tarder à laisser les ténèbres s'emparer de la ville. Je me laissai quelques secondes pour me rappeler de quel côté il fallait aller. Droite ou Gauche ? Je décidai d'aller à gauche. Je marchai cinq minutes. Quand je vis la barrière en fer forgé, je fus heureuse de voir que je ne m'étais pas trompée. Il n'était pas encore arriver, la rue était totalement vide. Je décidai d'aller devant le portail et d'attendre. C'était bien la première fois que je faisais ça, sortir en douce. Je sentais mon cœur battre à tout rompre, sous l'effet de l'adrénaline. Je regrettai de n'avoir jamais fais ça avant. Je ne prêtai pas attention à l'homme qui s'approchait silencieusement sur ma droite.
Soudain je sentis quelque chose d' affreusement douloureux. Je ne savais pas où c'était, c'était partout. Sous l'effet de la surprise, mes genoux cédèrent, ma tête se cogna contre la barrière de fer, et je tombai. Mon agresseur allait me donner un coup de poing dans ma tête déjà ensanglantée, quand il se prit lui même un coup de poing en pleine face. Ma vue commençait à baisser, mais je pus quand même voire qu'un homme était devant moi. Je crus d'abord que c'était Cody, mais quand je vis la grande silhouette de ce dernier, je changeai d'avis. L'homme se précipita sur mon agresseur qui tentait de s'enfuir et le plaqua au sol. J'avais mal. Terriblement mal. Un grondement de moteur se fit entendre. Cela eut pour effet de renforcer mon terrible mal de tête. Un Claquement de portière. Quelqu'un se précipita sur moi. Quand je sentis son haleine sur moi, je sus que s'était lui. J'émis un petit grognement.

- Oh non, Je suis désolé mon père m'a retenu, je ...

Une voix l'interrompit. Elle s'exprimait en anglais, je n'avais pas le cœur de chercher à traduire. Cody et l'homme échangèrent quelques paroles.

- Ne t'inquiète pas, on a appeler une ambulance, et la police, me dit - Cody d'une voix rassurante, Es-ce que ça va ?

Je gémis, je sentais quelque chose de chaud coulé sur ma tête. J'entrouvris difficilement les yeux. Ils étaient tous les deux penchés sur moi. Quand je vis le regard de l'inconnu, j'eus terriblement mal à la tête, du moins plus que j'avais déjà mal. Ses yeux furent la dernière chose que je vis avant que je ne tombe en même temps que le soleil dans les ténèbres.

_________________

http://i89.servimg.com/u/f89/12/29/92/06/sans_t10.jpg[/img][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Johnson
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 23
Localisation : Epuiser par le pods de mes larmes...
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 22:30

Alors là, c'est carrément impossible xD Elle se fait agressée alors qu'elle se fait belle pour sortit pour la 1er fois en douce xD La pooooovre!! =/ Je suis sûre que je gars qui parle anglais c'est lui =O J'aime beaucoup quand elle se cache de sa sœur qui sort de l'ascenseur XD Bien sûr, je veut le plus vite possible la suite mais sa fait déjà 2 chapitre d'un coup ^_^ Mais si tu veut bien mettre la suite, te gêne pas !! =D

_________________
Ecouter son coeur, Suivre son chemin, Tel est la destinée, De l'être humain...


✖ & ✖
x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore Stryder
Quidditch Griffondor
Quidditch Griffondor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 21
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 22:33

Merci Ashley ^___^
Moi aussi j'aurais aimé mettre la suite mais c'est légèrement problématique puisque je ne l'ai pas écrite Embarassed
enfin j'ai presque fini ! et j'ai bien avancé Moi & les Marraudeurs aussi la suite sera là dans la semaine prochaine !
Quand à celle ci... Bientôt ^.^"
----------
Et effectivement, il se pourait que se "il" soit l'homme qui parle anglais ^^

je peux juste te montrer les premières lignes de la suite :

" C'était noir, vide, le néant, les ténèbres. J'aime pas, j'ai peur du noir. Comment suis-je arrivé là ? On se croirai dans un jeu vidéo, dans une sorte de troisième dimension. J'étais allongée dans le vide, les yeux clos, les membres cloués sur un sol invisible. Je remarquai alors que je ne savais rien. J'eus beau creuser au fin fond de ma mémoire, rien.
Alors une question me parvint. Suis-je encore vivante ? Ou bien Morte ? Question à laquelle je n'avais pas de réponse. C'était une possibilité. Mais si s'était ça de mourir... Qu'es ce qu'on devient ? On reste coincé ici ? Sans pouvoir bouger; dans le noir complet ?
Si j'étais morte, qu'avais-je laissé derrière moi ? Une famille ? Des amis ? Savaient-ils que j'étais ici, dans ce monde irréel ? "

_________________

http://i89.servimg.com/u/f89/12/29/92/06/sans_t10.jpg[/img][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Johnson
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 23
Localisation : Epuiser par le pods de mes larmes...
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Together why not   Ven 14 Aoû - 22:52

Eh, bien. Je lirais Moi & Les Maraudeurs la semaine prochaine =)
Merci de bien vouloir poser toutes ses FanFic's, Eleonore Embarassed =D

_________________
Ecouter son coeur, Suivre son chemin, Tel est la destinée, De l'être humain...


✖ & ✖
x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Together why not   

Revenir en haut Aller en bas
 
Together why not
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter contre le mal  :: Autres encorre :: FanFiction-
Sauter vers: